Les études de Pharmacie

Organisation des études de pharmacie

Les différents cursus présentés ici peuvent être complétés par des Masters, des Diplômes Universitaires (D.U), des Écoles de Commerce ou autre. Ces schémas sont une vision générale des études de pharmacie, il peut exister certaines spécificités selon les Unités de Formation et de Recherche (U.F.R.).

Organisation des études de pharmacie

Le diplôme de formation générale en Sciences Pharmaceutiques commence après la première année (PASS/L.AS) et comprend les 2ème et 3ème années des études pharmaceutiques.
Le Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques et le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques contiennent tous deux un tronc commun d’enseignement qui correspond à ce que tout pharmacien doit avoir appris, quelle que soit sa spécialité future.
Le programme est défini sur le plan national et comprend un tronc commun obligatoire qui doit compter pour 80% à 90% des E.C.T.S.

On retrouve également des unités d’enseignement librement choisies ou des unités d’enseignement libre pour un nombre d’E.C.T.S. entre 3 et 6.
La répartition horaire des différentes unités d’enseignement est laissée à la discrétion de chaque U.F.R.. Dans l’esprit du processus de Bologne chaque semestre universitaire doit comporter environ 250 heures de cours magistraux / enseignements dirigés / travaux pratiques.

Le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques (D.F.A.S.P.)

Le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Pharmaceutiques comprend la quatrième et la cinquième année des études de pharmacie. Il permet à l’étudiant de se spécialiser progressivement dans les disciplines de son choix et le prépare progressivement à un exercice professionnel particulier à orientation officinale, industrielle, hospitalière ou de recherche.

Le Certificat de Synthèse Pharmaceutique (C.S.P)

Il s’agit d’un examen destiné à vérifier les compétences acquises par les étudiants au cours des enseignements communs du premier cycle et du deuxième cycle ainsi que leur capacité à synthétiser leurs connaissances. Il s’organise à la fin des enseignements correspondant au tronc commun.
Ce certificat, dont l’évaluation s’effectue en partie par des épreuves orales, fait appel à des mises en situations professionnelles ou à des études de cas inspirées du milieu professionnel.

Les stages

Un stage professionnel d’initiation à la pratique officinale de quatre semaines à plein temps en officine permettant à l’étudiant.e de prendre un premier contact avec les réalités de la profession est réalisé soit entre la première année (PASS/L.AS) et la deuxième année soit entre la deuxième et la troisième année.

Deux stages d’application d’une durée minimale d’une semaine sont réalisés au cours de la troisième année puis au cours de la quatrième année ayant pour objectif la mise en place des enseignements thématiques.

La cinquième année de pharmacie est appelée hospitalo-universitaire. C’est durant cette année que les étudiants réalisent un stage (dans les services cliniques, de biologie, et la pharmacie à usage interne de l’hôpital), et ce pour 5 à 6 mois temps plein. Selon la spécialité choisie par l’étudiant et l’organisation de la Faculté, l’étudiant peut faire son stage en temps plein ou en mi-temps. Ce stage permet à l’étudiant de prendre place dans le milieu hospitalier et de travailler avec les autres professionnels de santé. La mise en place du service sanitaire est organisée sur la durée de ce stage hospitalo-universitaire.

Le troisième cycle court : officine et industrie

Le troisième cycle court comporte une sixième année à orientation officinale ou industrielle très professionnalisante, tant par le stage à temps plein de six mois en officine ou en industrie que par les enseignements que l’étudiant doit valider.

Le troisième cycle long : pharmacie hospitalière et biologie médicale

L’entrée du troisième cycle long, appelé « internat » est conditionnée par un concours national qui a lieu chaque année en décembre. Les étudiants sont classés en fonction de leurs notes et choisissent ensuite par ordre de classement leur spécialité et leur zone géographique. Il est possible de se présenter 2 fois à ce concours.

Enfin, une thèse doit être soutenue qui conduit au Diplôme d’Etat de Docteur en pharmacie.