Vos droits

Entrée en filière

Arrêté du 8 avril 2013 – art. 5-4 (VD)

A l’issue de la procédure de dépôt des vœux, le jury examine le vœu émis par chaque étudiant en s’appuyant sur ses motivations et son portfolio.

Lorsque le jury valide le vœu émis par l’étudiant, ce dernier intègre le parcours de formation choisi.

Si le jury l’estime nécessaire, il auditionne l’étudiant sur ses motivations et son projet d’orientation professionnelle. A l’issue de cet entretien, le jury peut, le cas échéant, assortir la décision de poursuite d’études dans le parcours de formation choisi par l’étudiant de recommandations pédagogiques.

Avant l’entrée en troisième semestre de la formation, le jury procède à un dernier examen du projet d’orientation professionnelle et du parcours de formation de l’étudiant dans les cas suivants :

– les étudiants dont la poursuite d’études est assortie de recommandations afin de vérifier leur prise en compte ;

– les étudiants qui souhaitent se réorienter à la fin du deuxième semestre de la formation ;

– en cas de désaccord persistant entre le jury et l’étudiant suite à la procédure d’audition.

A l’issue de ce dernier examen, le jury statue définitivement sur le vœu de parcours de formation de l’étudiant. La non-validation du vœu de parcours de formation de l’étudiant par le jury conduit à une réinscription de l’étudiant en première année du deuxième cycle de la formation.

Pour s’inscrire au troisième semestre du diplôme de formation approfondie en sciences pharmaceutiques et poursuivre dans le parcours de formation choisi, l’étudiant doit avoir :

– validé les semestres un et deux ;

– obtenu la validation par le jury d’orientation professionnelle du vœu de parcours de formation choisi.

La réinscription de l’étudiant en première année du deuxième cycle fait l’objet d’une convention pédagogique adaptée à chaque étudiant signée par l’étudiant et directeur de l’unité de formation et de recherche dispensant les formations pharmaceutiques. 

Concours de l’internat

Article D633-7 : Les candidats peuvent concourir 2 fois parmi les 3 ans qui suivent la validation de la DFASP1.

Toutefois, en cas d’empêchement de participer aux épreuves résultant d’un congé de maternité, de paternité, d’adoption ou d’un cas de force majeure à caractère individuel ou collectif, ou s’expliquant par une raison médicale dûment justifiée, la période durant laquelle peut être exercé le droit à concourir est prolongée de la durée nécessaire pour préserver le droit des candidats.

Un candidat reçu au concours d’internat en pharmacie ne peut être nommé interne que s’il a validé intégralement son année hospitalo-universitaire.

Stage Hospitalier

Lors de la 2e année du deuxième cycle des études de pharmacie, les étudiants réalisent un stage hospitalier, qui est cadré par le Code de la Santé Publique (article 20 à 27).

Article 20 :Pour leur activité hospitalière les étudiants touchent une rémunération versée par le centre hospitalier universitaire de rattachement et sont soumis au secret médical.

De plus, au cours de la 2e année du deuxième cycle, les étudiants hospitaliers en pharmacie ont la possibilité d’accomplir une période d’études à l’étranger dans le cadre de conventions conclues par l’université ainsi qu’un ou deux stages de recherche dans le cadre d’un parcours personnalisé.

Article 21: Le temps de présence en formation pratique des étudiants hospitaliers en pharmacie est fixé à cinq demi-journées par semaine en moyenne sur douze mois. Ils prennent part aux cours, contrôles et examens sur leur temps de présence universitaire.

Article 24 : Les étudiants hospitaliers en pharmacie sont soumis au règlement intérieur de l’établissement d’affectation. Ils sont tenus d’accomplir les tâches qui leur sont confiées durant leur stage et d’exécuter les obligations qui en découlent.

Thèse

Article 23 : Les étudiants soutiennent au cours du troisième cycle court ou, au plus tard dans un délai de deux ans après la validation du 3ème cycle court, une thèse devant un jury désigné par le président de l’université sur proposition du directeur de l’unité de formation et de recherche dispensant des formations pharmaceutiques dans laquelle ils sont inscrits.

Une dérogation exceptionnelle à ce délai peut être accordée par le président de l’université sur proposition du directeur de l’unité de formation et de recherche dispensant des formations pharmaceutiques,

La thèse consiste en un mémoire dactylographié préparé sous la responsabilité d’un directeur de thèse. Le sujet de thèse, peut porter sur des thèmes en rapport avec :

– la pratique d’une activité spécifique de l’orientation professionnelle ;

– le développement d’un acte pharmaceutique (santé publique, campagnes de dépistage, conseil, suivi pharmaceutique, accompagnement du patient, éducation thérapeutique du patient, etc.) ;

– l’évolution des pratiques professionnelles ;

– l’activité de l’étudiant au cours du stage hospitalier ;

– l’activité de l’étudiant pendant son stage professionnel ;

– une recherche expérimentale et /ou clinique.

Le sujet est approuvé par un enseignant chercheur exerçant dans l’unité de formation et de recherche dispensant des formations pharmaceutiques dans laquelle est inscrit l’étudiant.

Le directeur de l’unité de formation et de recherche dispensant des formations pharmaceutiques autorise la soutenance de la thèse.

Article 24 : Le jury, désigné par le président de l’université sur proposition du directeur de l’unité de formation et de recherche dispensant des formations pharmaceutiques comprend au moins trois membres, dont le directeur de thèse :

– un enseignant chercheur habilité à diriger des recherches exerçant dans l’unité de formation et de recherche dispensant des formations pharmaceutiques, président ;

– deux autres membres dont une personnalité qualifiée extérieure à l’unité de formation et de recherche dispensant des formations pharmaceutiques. La participation d’un responsable d’une structure accueillant des étudiants en stage est souhaitée.

Deux membres du jury sont titulaires du diplôme d’État de pharmacien ou de docteur en pharmacie.

Le jury peut, soit refuser la thèse, soit l’admettre avec l’une des mentions suivantes : passable, assez bien, bien ou très bien. Il peut le cas échéant demander des modifications.

Article 25 : Pour les internes en pharmacie, le mémoire du diplôme d’études spécialisées tient lieu, le cas échéant, de thèse en vue de l’obtention du diplôme d’État de docteur en pharmacie.

Travail en officine pendant les études

Article L4241-10 : Les étudiants en pharmacie régulièrement inscrits en 3e année d’études (DFGSP3) sont autorisés, dans un but de perfectionnement, à exécuter, en dehors des heures de travaux universitaires, la préparation et la délivrance au public des médicaments, sous réserve qu’ils aient effectué préalablement le stage officinal.

Accord du 13 janvier 2021 relatif aux salaires :

CoefficientTaux horaire brutSalaire mensuel brut (151,67 heures mensuelles) Type d’engagement
23010,66 €1617,58 €Étudiant ayant – de 350h de pratique officinale
30013,91 €2109,88 €Étudiant ayant + de 350h de pratique officinale
33015,30 €2320,87 €Étudiant ayant validé leur 5e année

Junior MIAGE